By mathieu anne

Lors de la cinquième manche du Championnat de France des Rallyes disputée sur le mythique Rallye Aveyron Rouergue Occitanie, Yoann Bonato et Benjamin Boulloud se présentaient avec la ferme intention d’effacer l’abandon de la dernière épreuve. Malheureusement, une panne électrique allait contrarier leur plan avant même la première spéciale … Reparti en Rallye 2 le lendemain, l’équipage CHL Sport Auto enchainait les temps ‘scratch’ prouvant une nouvelle fois toute la compétitivité de la Citroën C3 R5.

 

 

« Si notre motivation était grande avant le départ avec Benjamin et toute l’équipe, elle a rapidement été mise à mal ! La voiture a refusé de démarrer dans le parc fermé le vendredi matin. Après une lueur d’espoir nous permettant de faire quelques kilomètres de liaison, elle s’est de nouveau coupée et ce fut l’abandon.

 

C’était le rallye le plus rapide de ma carrière ! Plus sérieusement, la Citroën C3 R5 nous a tellement bluffé depuis ses débuts, nous permettant d’accrocher un Top 10 en WRC ou encore la victoire au Lyon Charbonnières dès ses débuts face à toute la concurrence, qu’on peut lui pardonner ce petit caprice. Je sais que toute l’équipe Citroën Racing, en collaboration avec CHL Sport Auto, est déjà en train de travailler pour ne plus que cela ne se reproduise.

 

Ce que je retiendrai aussi ensuite c’est l’esprit du Championnat de France des Rallyes ! Dans le parc fermé, tous nos concurrents ont tout donné pour nous aider à démarrer en nous poussant sur plusieurs centaines de mètres ! C’est génial de voir cela entre ‘adversaires’. Même si j’avoue que je préfère quand même voir ma voiture démarrer en appuyant sur un bouton et en laissant toute le monde tranquille !

 

Le lendemain, nous avons décidé de repartir en Rallye 2 pour faire avaler des kilomètres à la C3 R5 sur un nouveau rallye. Par sa chaleur, son type de routes, ses longues spéciales, le Rouergue a vraiment une place à part dans le Championnat et c’était important de faire une remontée d’informations à Citroën Racing.

 

Sans rouler à 100% et en essayant différentes choses sur la voiture, nous avons réussi à faire tous les meilleurs temps dans les ‘vraies’ spéciales, exception faite à la super-spéciale en ville. Nous avons pu aussi confirmer que la gamme Michelin, et notamment le cran 33, s’adaptait vraiment à toutes les conditions extrêmes sans jamais nous faire défaut.

 

Un grand merci aussi à l’équipe CHL Sport Auto qui a su se remobiliser après cette panne totalement indépendante de leur volonté. Ils sont tellement compétiteurs et perfectionnistes qu’ils étaient tous, au sein du team, aussi déçus que Benjamin et moi.

 

Au Championnat, il est certain que c’est une mauvaise opération. Ce n’est plus un miracle qu’il nous faudra maintenant mais au moins deux ! Une chose est sûre, on ne lâchera rien jusqu’au bout ! » raconte Yoann.

 

 

 

Classement Championnat de France (5/9)

  1. Bryan Bouffier 150 pts
  2. Pierre Roché 114 pts
  3. Yoann et Benjamin 109 pts

            …

mathieuanne
About mathieuanne
Un record bien malgré lui !