By mathieu anne

Comme les années précédentes sur ce Rallye d’Allemagne, Yoann Bonato montrait une très belle pointe de vitesse face à l’élite mondiale en WRC-2 en pointant notamment au deuxième rang au soir de la première étape. Avec deux crevaisons et un abandon mécanique, la suite du rallye a été plus compliquée pour le pilote de la Citroën C3 R5. Après cet intermède en Championnat du Monde des Rallyes, l’Isérois retrouvera le Championnat de France dans deux semaines lors du Rallye Mont-Blanc Morzine.

 

 

«  Forcément, nous rentrons de ce Rallye d’Allemagne frustrés avec Benjamin et toute l’équipe. Tout était réuni pour faire un bon résultat ici.

 

Lors de la première étape, nous avons réussi à signer un deuxième et un troisième temps dans la mythique spéciales des vignes. Nous avons vraiment attaqué fort et ça a payé. Le soir, nous rentrons en deuxième position au milieu des pilotes ‘usines’. Avec Citroën Racing et CHL Sport Auto, nous sommes satisfaits même si nous savons qu’il y a encore des choses à améliorer. Nous sommes sur la lancée du Tour de Corse.

 

Le lendemain, dès la deuxième spéciale, nous sommes victimes d’une crevaison. Après avoir changé une roue avant le départ par sécurité, nous crevons dans la spéciale. Nous devons permuter en pleine spéciale pour éviter d’avoir le pneu ‘abimé’ à l’avant. Bref, nous perdons beaucoup de temps et tous nos espoirs de résultat. Trois spéciales plus tard, c’est cette fois-ci une pièce mécanique de la C3 R5 qui cède et nous oblige à abandonner pour cette deuxième étape.

 

Reparti en Rally2 le dernier jour, nous en profitons pour tester de nouvelles choses sur la voiture en vue des prochaines échéances. Le bilan est évidemment mitigé après ce deuxième rendez-vous en WRC-2. La vitesse et la performance sont là maintenant il faut réussir à mettre tout bout à bout. Se battre sur le podium avec un plateau comme il y avait ce week-end ne peut être qu’encourageant pour la suite. »

 

mathieuanne
About mathieuanne
Un Allemagne sous le signe de la performance