By mathieu anne

Vainqueur de la première manche du Championnat du Monde des Rallyes sur le Monte-Carlo, Yoann Bonato venait sur le Tour de Corse avec la ferme intention de marquer de gros points en WRC2 malgré la concurrence féroce attendue sur l’Ile de Beauté. Dans le match pour la victoire au terme de la première journée, le pilote IGOL, navigué par Benjamin Boulloud, était victime d’un abandon peu commun : une panne d’essence dans l’ES8. Si la cause n’est pas encore élucidée, Yoann devra vite effacer cette déception pour repartir de l’avant dès le Rallye Lyon Charbonnières Rhône, second rendez-vous du Championnat de France des Rallyes.

 

 

« Sans aucun doute le plus beau rallye asphalte du monde, le Tour de Corse est aussi une épreuve redoutable et âprement difficile. Cependant, nous nous étions bien préparés avec Benjamin, CHL Sport Auto, Citroën Racing et Michelin. C’est donc avec le plein de confiance que nous nous présentions au départ.

 

Dès les premières spéciales, nous sommes partis sur un gros rythme, en attaquant au maximum. J’étais vraiment à l’aise avec la C3 R5 et nous pouvions pleinement nous lâcher ! Le soir, nous rentrons à la deuxième place du WRC2 et à la dixième place au général après avoir signé l’intégralité de nos temps dans le top 4 du WRC2. Au tour de l’équipe de réaliser sa performance à la dernière assistance en remplaçant le collecteur en un temps record.

 

Le lendemain, l’idée était de rouler sur le même rythme pour maintenir la pression sur le leader et nous savions tous qu’il se passerait de multiples rebondissements sur cette très longue étape. Mais à aucun moment, on ne s’attendait à tomber en panne d’essence en pleine spéciale … Il nous a fallu du temps pour y croire. Aujourd’hui, nous ne savons pas encore la raison et nous allons tout analyser pour ne plus que cela se reproduise.

 

Nous n’avons pas été récompensés de notre attaque sur cette course mais nous devons l’accepter. Nous avions là une bonne occasion de prendre la tête du Championnat du Monde, une chose qui n’arrive pas souvent dans une carrière. Il va vite falloir passer à autre chose, en retenant le niveau de performance montré ce week-end face aux pilotes et voitures d’usine. Et penser à notre prochaine échéance, le Lyon Charbo en Championnat de France. »

 

mathieuanne
About mathieuanne
Yoann Bonato impressionne en Corse !