By mathieu anne

Double Champion de France en titre et vainqueur à Charbonnières-les-Bains l’an passé, Yoann Bonato portait inévitablement le costume de favori. Et le pilote IGOL assumait parfaitement son rôle du premier au dernier kilomètre, ne laissant aucune chance à ses adversaires, et s’imposait sans coup férir sur cette deuxième manche du Championnat de France des Rallyes. Un succès qui permettra à la C3 R5 CHL Sport Auto de Yoann et de Benjamin Boulloud de porter de nouveau le numéro 1 à Antibes, troisième rendez-vous de la saison en ‘CFR’ !

 

 

« Les objectifs étaient clairs avant le départ de la course : oublier la mésaventure du Tour de Corse et s’imposer ici pour se relancer au Championnat. Le ‘Charbo’ est un rallye que je connais bien et que j’apprécie. Je savais que ce type de terrain conviendrait à la C3 R5 et aux pneumatiques Michelin.

 

Le premier jour, nous sommes partis sur un gros rythme, sans trop se soucier des temps de nos adversaires. Le but était de donner le maximum et de faire le point au soir de la première étape. On signe cinq meilleurs temps sur sept spéciales. Nous étions assez surpris et en même temps, avec Benj, nous y avions mis de l’engagement ! J’étais vraiment à l’aise avec la voiture, les pneus et les corrections des ouvreurs pour le deuxième passage m’ont permis d’attaquer à 100%.

 

La deuxième étape était la plus longue et nous savions que vingt cinq secondes, c’était trop juste pour assurer. Surtout que la pluie était annoncée dans l’après-midi. Nous avons donc décidé d’attaquer tout aussi fort lors de la première boucle. Nous signons les quatre meilleurs temps.

 

A la pause du midi, la donne était différente. Nous avons donc fait un choix de pneus sécuritaire et nous avons déroulé jusqu’à l’arrivée. Cela nous tenait à cœur de gagner ici pour l’équipe et pour nos partenaires. Cette douzième victoire en CFR nous permet de reprendre la tête du championnat et c’était clairement l’objectif avant d’aller à Antibes, un rallye que je n’ai encore jamais gagné. »

 

mathieuanne
About mathieuanne
Et si l’or était de nouveau à portée de main pour Yoann Bonato ?