By mathieu anne

Du ‘cœur’ à l’ouvrage pour Yoann Bonato !

Deuxièmes lors de la dernière manche à Morzine, Yoann Bonato et Benjamin Boulloud ont renoué avec la victoire ce week-end au terme d’une course haletante qui s’est jouée en toute fin de rallye ! Au volant d’une C3 R5 CHL Sport Auto au meilleur de sa forme, le pilote IGOL s’est offert son second succès de la saison, et son troisième consécutif ici à Vendôme, et repousse ainsi le dénouement du Championnat de France des Rallyes 2019 !

  

« Il y a des victoires qui marquent plus que d’autres : celle là en est une ! Pour deux raisons. La première est que cela récompense le super travail de toute l’équipe CHL Sport Auto depuis notre ‘Mont-Blanc’ compliqué. Le Team a parfaitement réagi et a trouvé les solutions pour que nous puissions être en totale confiance sur ce terrain. Et la deuxième est que l’on courrait après depuis Avril !

 

Le Cœur de France est une épreuve atypique avec des spéciales vraiment rapides. Contrairement au Touquet, il y a pas mal de virages et de relief. Du moins plus que sur la Côte d’Opale ! Sur ce profil, il est difficile de faire des gros écarts. La première étape l’a prouvé. Notre but était de rester au maximum au contact de la tête le premier jour.

 

La pluie était annoncée le lendemain et grâce au nez fin de nos ouvreurs et aux pneumatiques Michelin qui m’ont de nouveau bluffé dans ces conditions, nous avons pu faire quelques différences sous la pluie et aller chercher cette victoire ! La bagarre fut si intense avec nos adversaires toute la course que la joie en était donc plus forte !

 

Au risque de me répéter, je tiens vraiment à remercier mon équipe pour tout le travail abattu ces dernières semaines, mes ouvreurs et Benjamin évidemment. Je voudrais également avoir un mot pour les organisateurs qui nous proposent une épreuve très bien organisée et sécurisée. C’est à souligner.

 

Maintenant, place au Critérium des Cévennes où notre objectif sera le même : se battre pour la victoire ! »

 

By mathieu anne

Yoann Bonato, perspicace et persévérant !

Pas récompensés de leurs efforts lors de la première partie de saison, Yoann Bonato et Benjamin Boulloud avaient pour simple objectif de repartir de l’avant à l’occasion du Rallye Mont-Blanc Morzine. Avec une deuxième place au général et de gros points au championnat, la mission est remplie ! Toutefois, le pilote CHL Sport Auto aurait préféré rajouter une ligne à son palmarès avec la victoire et s’est déjà remis au travail dès la fin du rallye, avec toute l’équipe, pour finir la saison en beauté !

 

 

« Suis-je satisfait à l’arrivée de cette épreuve ? Non ! Je suis un compétiteur, Benjamin est un compétiteur, et toute l’équipe qui nous entoure ne souhaite qu’une seule chose, c’est la victoire. Comme nous. Cependant, cela reste du sport et on ne peut pas toujours gagner.

 

Nous avons pêché en début de course avec l’arrivée d’une nouvelle pièce sur la C3 R5, un berceau arrière, arrivée juste avant le départ. Il a fallu adapter le set-up durant la course, chose jamais évidente, et nous avons donc perdu du temps que nous n’avons ensuite jamais réussi à reprendre.

 

Et il faut aussi reconnaître que nous sommes tombés sur des adversaires coriaces, Yohan Rossel et Benoit Fulcrand, qui ont réalisé une course parfaite. Nous étions en embuscade en cas d’erreur de leur part mais ils sont restés solides et rapides jusqu’à l’arrivée. Bravo à eux.

 

Suis-je malheureux à l’arrivée de cette épreuve ? Absolument pas ! Finir deuxième sur une manche du Championnat de France avec un niveau aussi relevé. Sur asphalte, nous avons là au moins six pilotes capables de s’imposer en WRC-2. Il faut se rendre compte du niveau de cette compétition cette année et la chance de vivre ça en France.

 

Et puis, pour ma part, cette épreuve nous a permis d’avancer sur les réglages de la voiture dans cette nouvelle configuration et, même si nous devons encore travailler, il y a du positif à tirer de ces deux jours de course pour la suite du championnat. Je suis confiant pour que l’on puisse retrouver notre niveau de compétitivité dès la prochaine manche !  » 

By mathieu anne

Yoann Bonato face à un nouveau défi

Il y a un an presque jour pour jour, Yoann Bonato se trouvait dans une situation inconfortable pour aller chercher sa deuxième couronne, qu’il avait finalement obtenu sur le fil. Au lendemain de ce Rouergue 2019, le pilote IGOL s’est mis bien malgré lui dans une position similaire et devra une nouvelle fois réaliser une fin de saison parfaite pour espérer aller chercher un troisième titre consécutif de Champion de France des Rallyes !

 

 

« Avant toute chose, je tiens à m’excuser auprès de Benjamin, de toute l’équipe, de toutes les personnes qui m’entourent et de tous nos partenaires. Comme à chaque fois que nous prenons le départ d’un rallye, nous avons voulu bien faire mais nous n’avons pas réussi à concrétiser. Je suis vraiment désolé pour tous ceux qui s’impliquent dans le projet.

 

J’ai manqué de concentration quelques dixièmes de seconde et je suis parti à la faute. Je suis le seul responsable et je dois assumer cette erreur. En tant que pilote, nous devons improviser et s’adapter. Même si un spectateur a traversé devant nous et a attiré mon regard un instant, ce n’est pas une excuse. Par chance, nous nous en sortons indemnes avec Benjamin et c’est bien là l’essentiel.

 

Ensuite, très rapidement, on pense aux conséquences et au championnat. Sans le vouloir, on se retrouve dans la même situation que l’an passé. Honnêtement, on s’en serait bien passé. Maintenant à nous de nous reprendre dès la prochaine manche. Au vu de la concurrence cette année en CFR, nous n’aurons plus le droit à l’erreur si on veut garder un mince espoir de titre.

 

Pour en revenir au début de course, nous avions pris les commandes dès l’ES1 jusqu’à notre mésaventure dans l’ES9. Nous étions en confiance et nous roulions sur un bon rythme pour tenter de contenir les attaques des petits jeunes qui roulent vraiment forts. Je tiens à leur tirer mon chapeau car c’était une édition vraiment compliquée dans ces conditions, et ils n’ont pas fait d’erreur contrairement à nous. » 

 

By mathieu anne

A la fin, c’est toujours une C3 R5 qui gagne !

Alors que cette expression a longtemps collé à la peau d’un certain Sébastien Loeb, présent et victorieux ce week-end avec sa Hyundai i20Coupe WRC, elle marche aussi pour la monture de Yoann Bonato … la C3 R5. Malheureusement, comme à l’Antibes, ce n’est pas celle du pilote des 2 Alpes qui a soulevé le trophée du vainqueur. Et pourtant, l’Isérois avait dominé une grande partie de la course avant d’être ralenti par un souci mécanique. Récit.

 

 

 

« Les week-ends se suivent … et malheureusement, se ressemblent !

 

Comme à l’Antibes, nous avions effectué une bonne séance d’essais avec l’équipe CHL Sport Auto et nous arrivions en pleine confiance au départ de ce rallye toujours aussi atypique et difficile.

 

Comme à l’Antibes, nous sommes partis sur un bon rythme le premier jour sans pour autant prendre tous les risques pour rentrer en tête des R5 avec une petite marge sur nos concurrents.

 

Et pourtant, comme à l’Antibes, nous n’avons pas gagné ! Cette fois-ci, un petit souci mécanique, très rapidement résolu par toute notre équipe qui a fait un travail incroyable encore une fois, nous en a privé.

 

Et comme à l’Antibes, nous laissons filer la tête du Championnat de France même si l’écart avec le premier a été quelque peu réduit ce week-end. Et que nous restons plus que jamais dans la course.

 

Malgré tout cela, il y a énormément de positif à tirer de ce Rallye Vosges Grand Est où les conditions, constamment changeantes, n’ont facilité la tâche de personne. On peut simplement dire merci à Michelin pour l’efficacité de leurs gommes quelque soit la météo et à nos ouvreurs qui ont abattu un travail irréprochable ce week-end.

 

Dès le départ, nous avons joué aux avant-postes et nous avons su rouler intelligemment pour ne pas commettre d’erreur. Le niveau est vraiment relevé cette année aussi, et il ne faut rien laisser au hasard. Ensuite, cette perte de puissance moteur nous a rétrogradée au cinquième rang, nous privant de la victoire. L’équipe a tout de suite réagit et nous avons pu attaquer dans le dernier tour pour remonter sur le podium des R5 et inscrire de précieux points. Il faut relativiser et se dire que nous sommes plus que jamais sur-motivés à l’idée de réaliser un petit exploit comme l’an dernier où, à la mi-saison, nous n’étions pas en position favorable. Cela prend le même chemin mais maintenant, il faudra vite réagir dès le Rouergue.

Pour finir, nous tenions avec Benjamin à souhaiter un prompt rétablissement à Quentin (Gilbert) et Christopher qui nous ont fait, malgré eux, une belle frayeur dans l’ES2 et nous sommes soulagés de savoir qu’ils vont bien après leur belle figure ! On espère les revoir dès la prochaine manche et reprendre la bataille là où elle s’est arrêtée. » 

By mathieu anne

Si près du but …

Après sa victoire au dernier Rallye Lyon Charbonnières Rhône, Yoann Bonato s’élançait avec le numéro 1 sur les portières de sa C3 R5 CHL Sport Auto à l’occasion de ce Rallye Antibes Côte d’Azur. Et dans des conditions constamment changeantes, rendant cette épreuve éprouvante pour les équipages, le pilote IGOL dominait dès le départ jusqu’à l’ultime chrono … Une coulée d’eau avait raison de la C3 R5 N°1 à quelques kilomètres de l’arrivée et l’empêchait d’accrocher la manche azuréenne à son palmarès ! 

 

 

 

« C’est clairement la plus grosse ‘bêtise’ depuis mes débuts … Si cela était arrivé plus tôt dans la course, au moment où on attaquait fort avec Benjamin, cela aurait fait partie du jeu. Or là, nous étions en mode gestion et c’est d’autant plus frustrant. Mais c’est la course et dans ces conditions dantesques, personne n’était à l’abri … c’est le cas de le dire !

 

Avant cela, nous avions fait une belle course je pense. La concurrence était bel et bien présente comme prévu et il a fallu réaliser des belles spéciales sans faire d’erreur dans le choix des pneumatiques pour pouvoir être aux avant-postes. Le niveau est vraiment relevé et c’était grisant d’être en tête d’une telle bagarre.

 

Pour cela, nous avons pu compter sur les précieuses préconisations de toute l’équipe Michelin Motorsport et aussi sur la dextérité de la C3 R5 CHL Sport Auto dans ces conditions changeantes.  D’ailleurs, même si nous sommes évidemment déçus de ne pas l’emporter, c’est quand même une C3 R5 qui gagne, et c’est important pour Citroën Racing !

 

Pour revenir rapidement sur cette faute dans la dernière spéciale, je me suis fait piéger sur une coulée d’eau parmi mille. Cette fois-ci, ce n’est pas passé. Seule une biellette de pince a cédé… Nous avons pu tout de même réparer avec Benjamin et rallier l’arrivée dans les délais pour inscrire trois points supplémentaires.

 

Notre mésaventure relance malgré nous le championnat ! Nous sommes quatre pilotes à pouvoir décrocher la victoire finale ! »

By mathieu anne

Et si l’or était de nouveau à portée de main pour Yoann Bonato ?

Double Champion de France en titre et vainqueur à Charbonnières-les-Bains l’an passé, Yoann Bonato portait inévitablement le costume de favori. Et le pilote IGOL assumait parfaitement son rôle du premier au dernier kilomètre, ne laissant aucune chance à ses adversaires, et s’imposait sans coup férir sur cette deuxième manche du Championnat de France des Rallyes. Un succès qui permettra à la C3 R5 CHL Sport Auto de Yoann et de Benjamin Boulloud de porter de nouveau le numéro 1 à Antibes, troisième rendez-vous de la saison en ‘CFR’ !

 

 

« Les objectifs étaient clairs avant le départ de la course : oublier la mésaventure du Tour de Corse et s’imposer ici pour se relancer au Championnat. Le ‘Charbo’ est un rallye que je connais bien et que j’apprécie. Je savais que ce type de terrain conviendrait à la C3 R5 et aux pneumatiques Michelin.

 

Le premier jour, nous sommes partis sur un gros rythme, sans trop se soucier des temps de nos adversaires. Le but était de donner le maximum et de faire le point au soir de la première étape. On signe cinq meilleurs temps sur sept spéciales. Nous étions assez surpris et en même temps, avec Benj, nous y avions mis de l’engagement ! J’étais vraiment à l’aise avec la voiture, les pneus et les corrections des ouvreurs pour le deuxième passage m’ont permis d’attaquer à 100%.

 

La deuxième étape était la plus longue et nous savions que vingt cinq secondes, c’était trop juste pour assurer. Surtout que la pluie était annoncée dans l’après-midi. Nous avons donc décidé d’attaquer tout aussi fort lors de la première boucle. Nous signons les quatre meilleurs temps.

 

A la pause du midi, la donne était différente. Nous avons donc fait un choix de pneus sécuritaire et nous avons déroulé jusqu’à l’arrivée. Cela nous tenait à cœur de gagner ici pour l’équipe et pour nos partenaires. Cette douzième victoire en CFR nous permet de reprendre la tête du championnat et c’était clairement l’objectif avant d’aller à Antibes, un rallye que je n’ai encore jamais gagné. »

 

By mathieu anne

Yoann Bonato impressionne en Corse !

Vainqueur de la première manche du Championnat du Monde des Rallyes sur le Monte-Carlo, Yoann Bonato venait sur le Tour de Corse avec la ferme intention de marquer de gros points en WRC2 malgré la concurrence féroce attendue sur l’Ile de Beauté. Dans le match pour la victoire au terme de la première journée, le pilote IGOL, navigué par Benjamin Boulloud, était victime d’un abandon peu commun : une panne d’essence dans l’ES8. Si la cause n’est pas encore élucidée, Yoann devra vite effacer cette déception pour repartir de l’avant dès le Rallye Lyon Charbonnières Rhône, second rendez-vous du Championnat de France des Rallyes.

 

 

« Sans aucun doute le plus beau rallye asphalte du monde, le Tour de Corse est aussi une épreuve redoutable et âprement difficile. Cependant, nous nous étions bien préparés avec Benjamin, CHL Sport Auto, Citroën Racing et Michelin. C’est donc avec le plein de confiance que nous nous présentions au départ.

 

Dès les premières spéciales, nous sommes partis sur un gros rythme, en attaquant au maximum. J’étais vraiment à l’aise avec la C3 R5 et nous pouvions pleinement nous lâcher ! Le soir, nous rentrons à la deuxième place du WRC2 et à la dixième place au général après avoir signé l’intégralité de nos temps dans le top 4 du WRC2. Au tour de l’équipe de réaliser sa performance à la dernière assistance en remplaçant le collecteur en un temps record.

 

Le lendemain, l’idée était de rouler sur le même rythme pour maintenir la pression sur le leader et nous savions tous qu’il se passerait de multiples rebondissements sur cette très longue étape. Mais à aucun moment, on ne s’attendait à tomber en panne d’essence en pleine spéciale … Il nous a fallu du temps pour y croire. Aujourd’hui, nous ne savons pas encore la raison et nous allons tout analyser pour ne plus que cela se reproduise.

 

Nous n’avons pas été récompensés de notre attaque sur cette course mais nous devons l’accepter. Nous avions là une bonne occasion de prendre la tête du Championnat du Monde, une chose qui n’arrive pas souvent dans une carrière. Il va vite falloir passer à autre chose, en retenant le niveau de performance montré ce week-end face aux pilotes et voitures d’usine. Et penser à notre prochaine échéance, le Lyon Charbo en Championnat de France. »

 

By mathieu anne

Défi corsé pour Yoann Bonato !

En s’attaquant à un mythe comme le Tour de Corse, Yoann Bonato poursuit son début de saison parsemé de challenges ! Vainqueur du WRC-2 au Monte-Carlo, le pilote IGOL retrouvera sur sa route l’élite mondiale, avec une concurrence plus relevée que jamais, et tentera de marquer les esprits sur une épreuve qu’il apprécie tout particulièrement. Pour l’occasion, il défendra toujours les couleurs de CHL Sport Auto et de Citroën Racing avec la C3 R5.

 

 

« Quel plaisir de venir sur cette île pour disputer le plus beau rallye asphalte du monde ! C’est toujours un défi incroyable d’en venir à bout d’autant plus cette année où 80% du parcours sera nouveau ! Inutile de préciser que les reconnaissances seront primordiales pour réussir une belle course.

 

Ce sera notre principal objectif : réaliser un rallye sans erreur et viser une belle performance. Même si nous n’en sommes qu’au début de la saison, ce week-end pourrait se montrer décisif quant à la suite de notre parcours en Championnat du Monde cette année.

 

Nous sommes actuellement deuxièmes du WRC-2 en n’ayant pris le départ que d’une seule course. Avec de gros points ici, cela nous mettrait dans de bonnes dispositions pour la suite et, pourquoi pas, tenter de viser le titre.

 

Avant cela, et en plus de devoir éviter les pièges, il va falloir affronter une sacrée concurrence ! Le niveau sera vraiment relevé sur ce rallye avec 16 pilotes engagés en WRC-2 et deux en WRC-2 Pro. Autant dire, qu’il va falloir être bons … ou du moins essayer de l’être ! Avec Benjamin et toute l’équipe, nous avons fait en sorte d’être prêts, je suis maintenant impatient que cela commence ! »

By mathieu anne

Première course et premier podium pour Yoann Bonato !

Double Champion de France en titre, Yoann Bonato partait à l’assaut d’une troisième couronne à l’occasion du lancement du Championnat de France des Rallyes 2019 ! Fidèle à sa réputation, le Rallye Le Touquet Pas-de-Calais offrait aux concurrents des conditions dantesques durant les deux jours de course. Avec la Citroën C3 R5 CHL Sport Auto et Benjamin Boulloud, son copilote, le pilote des 2 Alpes parvenait à éviter tous les pièges pour décrocher son 20èmepodium en 26 courses au volant d’une R5 ! Des points qui seront cruciaux dans la quête d’une nouvelle couronne.

 

 

« Après un ‘vrai’ Monte-Carlo en début de saison, on a enchainé avec un ‘vrai’ Touquet ! Et quand on passe la ligne d’arrivée d’un rallye comme celui-ci, on ne peut qu’être content ! Ce fut vraiment difficile dans ces conditions et donc de rentrer avec les points de la troisième place est tout de même une belle satisfaction … même si on préfère toujours gagner !

 

Le premier jour, nous sommes partis sur un bon rythme et contrairement à nos adversaires, nous n’avons pas fait d’erreur. Le soir, nous rentrons en tête mais en sachant très bien qu’il serait difficile de contenir les Polo derrière. Le samedi matin, j’ai commis une erreur, la seule du week-end, dans le choix de pneumatiques. Je pensais que ça sécherait plus vite et la pluie est finalement arrivée. Nous avons vraiment souffert toute la boucle avec nos slicks et nous avons préféré ‘assurer’ plutôt que de tenter le diable. L’écart était ensuite fait sur le leader. Même si nous sommes des compétiteurs et que nous préférons monter sur la première marche du podium le plus souvent possible, sur un championnat aussi long et aussi relevé, il faut aussi savoir se contenter de gros points comme ce week-end.

 

Et puis, il faut aussi reconnaître la performance de nos adversaires. Que ce soit Nicolas (Ciamin) ou même Quentin (Gilbert), ils ont vraiment réalisé une belle course ! Je dirai même, qu’avec cette météo, il fallait être courageux de venir en Polo sur la Côte d’Opale ! Plus sérieusement, le championnat s’annonce très disputé et nous en sommes les premiers ravis avec Benj !

 

Je suis aussi très fier de mon équipe CHL Sport Auto une nouvelle fois ! La voiture a été au top sans connaître le moindre problème et le travail effectué en essais et au shakedown a payé. J’étais vraiment à l’aise au volant malgré les conditions. La victoire dans le Championnat Team, grâce au résultat de Cédric Robert et d’Hugo Margaillan, est aussi une excellente nouvelle !

 

Maintenant, place à la préparation du Tour de Corse, notre deuxième rendez-vous en WRC2 après notre victoire au Monte-Carlo. Il faudra réaliser une coure parfaite pour rivaliser avec nos adversaires. Le niveau va encore monter d’un cran mais nous faisons en sorte d’être prêts ! »  

By mathieu anne

Yoann Bonato, prince du Monte-Carlo !

Déjà vainqueur l’an dernier du classement deux roues motrices ici à Monaco, Yoann Bonato a réédité sa performance cette année en s’imposant cette fois-ci en WRC-2, l’antichambre du WRC ! Malgré une crevaison, le pilote des Deux-Alpes est parvenu à dompter l’épreuve la plus difficile du Championnat du Monde pour offrir à la Citroën C3 R5 son premier succès à ce niveau, magnifié par une huitième place au classement général ! Un début de saison en fanfare pour l’Isérois toujours accompagné de Benjamin Boulloud, de CHL Sport Auto et de ses fidèles partenaires comme Michelin et IGOL.

 

 

« Quelle émotion déjà d’être à l’arrivée de ce rallye. Tous ont avoué, à commencer par un certain Sébastien Loeb, que c’était l’édition la plus compliquée du Monte-Carlo à laquelle ils avaient participé. Mis à part le dernier jour où nous avons pu mettre quatre slicks sur la voiture, nous avons passé notre temps à devoir faire des choix de pneus cornéliens et à affronter une route constamment changeante entre le sec, le mouillé, la glace, la neige … Ce fut un vrai Monte-Carlo !

 

Alors quand le résultat est au bout, c’est tout simplement génial. Il aurait pu être parfait sans cette crevaison le troisième jour qui nous prive très certainement de la première place des R5, devant l’équipage officiel Ford, mais nous pouvons nous satisfaire tout de même de cette victoire en WRC2 et de cette huitième place au général ! Nous avons été en tête de la première à la dernière spéciale et avons réussi à éviter tous les pièges pour s’offrir notre premier succès en WRC2, mais aussi à la C3 R5 !

 

L’équipe CHL Sport Auto, épaulée par Citroën Racing, a également fourni un super travail en nous mettant à disposition une voiture fiable et performante pour aller au bout de ces quatre jours de course intenses. Et comment ne pas remercier, avec Benjamin, le travail de nos ouvreurs, Alex et Christophe, qui n’ont pas chômé dans ces conditions. C’est une véritable victoire d’équipe ce week-end et je tiens à les remercier.

 

Pour nos partenaires qui nous soutiennent et avec qui nous sommes en train de travailler pour monter un beau programme en 2019, c’était aussi sympa de passer deux fois à la télévision, en direct sur Canal+ en clair, samedi midi et dimanche midi. Entre le Championnat du Monde et le Championnat de France, nous bénéficions d’une belle couverture médiatique désormais qui, je l’espère, nous permettra de finaliser notre saison à venir dans les prochains jours. »

1 2 3 8
Du ‘cœur’ à l’ouvrage pour Yoann Bonato !
Yoann Bonato, perspicace et persévérant !
Yoann Bonato face à un nouveau défi
A la fin, c’est toujours une C3 R5 qui gagne !
Si près du but …
Et si l’or était de nouveau à portée de main pour Yoann Bonato ?
Yoann Bonato impressionne en Corse !
Défi corsé pour Yoann Bonato !
Première course et premier podium pour Yoann Bonato !
Yoann Bonato, prince du Monte-Carlo !